ANNÉES 1970, LA BATAILLE DU DROIT A L’AVORTEMENT

Série photographique de 35 clichés de la grande manifestation du 6 octobre 1979, Marche pour l’avortement et la contraception libres et gratuits et soutien de la loi Veil menacée .

L’auteur de ces photos est Michel Calvès. Un grand merci à lui pour ce partage, et pour la licence ouverte Creative commons : les photos peuvent être librement utilisées sur des articles, blogs et publications en tout genre (licence CC-BY, ce qui signifie que seule la mention du nom du photographe, Michel Calvès est nécessaire pour faire apparaître une de ces photos sur une publication).

6 octobre 1979
Manifestation pour l’avortement libre et gratuit à Paris, 6 octobre 1979

La manifestation du 6 Octobre 1979 fut une mobilisation « historique » : 50. 000 personnes (des femmes très majoritairement) descendirent dans la rue.

Manif pour pérennisation droit à l'avortement 1979
Manifestation pour l’avortement libre et gratuit à Paris, 6 octobre 1979

Le 6 octobre 1979 est la veille du réexamen par le parlement de la loi provisoire décrétée en 1974 sur l’avortement libre. Le mouvement des femmes a appelé à manifester dans les rues pour l’avortement libre et gratuit. La loi Veil sur la légalité de l’avortement (mais non sur sa gratuité) sera publiée au Journal Officiel deux mois plus tard, en décembre 1979.

Manifestation femmes octobre 1979
« Nos luttes changent la vie entière » – Manifestation pour l’avortement libre et gratuit à Paris, 6 octobre 1979

Cette manifestation est organisée à l’appel du mouvement des femmes et du Planning Familial. Un des ses objectifs principaux est donc la pérennisation de la loi Veil, votée cinq ans auparavant par l’assemblée nationale et le sénat à titre provisoire.

5 ans ça suffit - Abrogation pure et simple de la loi de 1920
« 5 ans ça suffit – Abrogation pure et simple de la loi de 1920 » (écriteau sur la droite)

L’abrogation pure et simple de la loi de 1920 est un des écriteaux visibles de cette manifestation. Pour situer cette loi de 1920, qui marqua une « victoire des pères lapins » en son temps, une bonne lecture rétrospective peut être utile. Cet article, « Histoire de la légalisation de la contraception et de l’avortement en France« , dresse un très bon tableau des enjeux, des rapports de force et de la chronologie de la bataille pour le droit à l’avortement en France.

Avortement et contraception libres et gratuits ?

manif 1979
« Remboursement par la sécurité sociale » (banderole rouge)

Le remboursement par la sécurité sociale de l’IVG réclamé ici en 1979 ne sera introduit qu’en 1982… Un même retard avait été observé pour la contraception.

droit à l'avortement gratuit
Manifestation pour l’avortement et la contraception libres et gratuits à Paris, 6 octobre 1979

Après la loi Neuwirth autorisant la contraception en 1967, il a fallu attendre 7 ans pour qu’une seconde loi , en 1974, permette son remboursement par la Sécurité sociale (et la rende donc accessible à toutes).

L'avortement libre et gratuit
« Remboursement par la sécurité sociale pour l’avortement libre et gratuit »

Manifestation nationale

Politiquement, des militantes de toutes les sensibilités féministes y participent. Géographiquement, des groupes de toute la France rejoignent la manifestation à Paris .

manif femmes octobre 1979 -ni pape ni... c'est aux femmes de décider
« Ni pape ni… c’est aux femmes de décider » (écriteau central)

Le cortège passe à Montparnasse. Au cinéma, le très misogyne « les valseuses » est encore à l’affiche (4 ans après sa sortie…). Les dizaines de milliers de femmes dans la rue marchant « pour le contrôle de notre propre corps » revendiquent une vraie liberté sexuelle . il ne faut pas ou-Blier au passage que les films, la télévision, et la presse. sont encore, en 1979, sous le contrôle des hommes.

manif 1979 pour avortement libre et gratuit
« Avortement, c’est notre doit, pas notre plaisir – Pour le contrôle de notre propre corps »

« Avorter, c’est notre droit, pas notre plaisir ». Le cortège était parti de la place Denfert-Rochereau à 14h30 le 6 octobre 1979 pour se diriger vers la tour Eiffel.

manif pour l'avortement
Manifestation pour l’avortement libre et gratuit à Paris, 6 octobre 1979

Vive les escargots ?

Manif femmes avortement 1979
« Les enfants de l’amour sont les plus beaux – Vive les escargots « 

La symbolique de l’escargot a été utilisées de nombreuses fois au cours des mobilisations féministes dans le monde. Des facettes très différentes de ce petit animal ont été mises en avant…

En 1928 par exemple, un gigantesque escargot flanqué de calicots portant ces mots : « La marche du suffrage féminin en Suisse » (obtenu …en 1971 !) est traîné lors d’une manifestation (ce gros retard suisse en matière de droit de vote montre accessoirement à quoi peut conduire une démocratie « directe » fonctionnant par référendum).

Manifestation femmes à Paris, octobre 1979 « Les enfants de l’amour sont les plus beaux – Vive les escargots « 

mais à Paris, le 6 octobre 1979 , « vive les escargots » traduit sans doute une aspiration à l’égalité des sexes que symbolisent les escargots qui ne peuvent être victimes de discriminations sexuelles ou de stéréotypes de genre en raison de leur hermaphrodisme… Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que ces pauvres escargots ont été brandis par la droite et l’extrême-droite mobilisées contre le « mariage pour tous » en 2012-2013, les escargots devenant de terrifiants emblèmes d’une soi-disant « théorie du genre ».

La fin d’une décennie de luttes de libération des femmes

La manifestation clôt une décennie qui a vu exploser les luttes (et les conquêtes) des femmes par une démonstration inédite de la vigueur du féminisme.

manif femmes 1979
Nous naissons et renaissons tous les jours

« Nous naissons et renaissons tous les jours », cet écriteau dans la manifestation pourait être vu comme constructionniste. Peut-être est-ce l’occasion de rappeler que deux courants opposés traverse le féminisme :

  • un courant constructionniste qui se réfère aux écrits de Simone de Beauvoir (« on ne naît pas femmes, on le devient »), et auquel peut être rattaché les féministes « radicales » de l’époque : les différences constatées entre hommes et femmes sont pour une grande part construites par un conditionnement social c’est-à-dire qu’il n’existe pas d’essence féminine ou masculine, mais seulement un sexe biologique n’influant pas, ou très peu, sur la personnalité.
  • La notion opposée est l’essentialisme qui attribut un rôle essentiel du sexe biologique des femmes sur leur personnalité.
Manif avortement 1979
Manifestation femmes à Paris, 6 octobre 1979 pour le droit à l’avortement libre et gratuit

Malheureusement, cette fin de décennie et cette manifestation sont le théâtre d’un hold-up, celui des féministes essentialistes sur le MLF. Un petit groupe de femmes appelé « Psych et Po »
(« Psychanalyse et politique » ) est à la manœuvre…

Manifestation femmes à Paris, octobre 1979
Manifestation femmes à Paris, 6 octobre 1979 pour le droit à l’avortement libre et gratuit

Les militantes de Psych et Po se placent sans l’accord des autres groupes en tête du cortège et arborent cette banderole qui prône l’apartheid :  « L’usine est aux ouvriers, l’utérus est aux femmes, la production du vivant nous appartient ». Les fondements essentialistes de l’approche de Psych et Po ont conduit ce petit groupe à s’opposer complètement aux féministes descendues manifester pour pérenniser la loi sur l’avortement. Au point que Psych et Po se nommera lui-même antiféministe à partir de 1973, défendant comme un enjeu de civilisation la différence des sexes .

Manifestation femmes à Paris, 6 octobre 1979 pour le droit à l’avortement libre et gratuit

Quelques jours seulement après cette manifestation du 6 octobre 1979, le 18 octobre 1979,  Psych et Po (« Psychanalyse et politique » ) déposent juridiquement le sigle MLF (qui était utilisé jusqu’alors librement) : En secret, à la préfecture de police , trois femmes – Antoinette Fouque, Marie-Claude Grumbach et Sylvina Boissonnas déclarent le nom de «Mouvement de libération des femmes – MLF» comme étant leur propriété, puis le nom MLF est inscrit comme marque commerciale à l’Institut de la propriété industrielle et commerciale. Le « MLF » devient juridiquement la propriété privée de ce petit groupe « essentialiste » qui peut légalement interdire à toutes les autres femmes de s’en réclamer.

Ni à Chirac, ni à Debré, ni au pape….

ni à Chirac, ni à Debré, ni au pape....
ni à Chirac, ni à Debré, ni au pape….

Le même jour que cette très importante manifestation, le pape rendait visite au président Jimmy Carter aux Etats-Unis. Le journal télévisé français plaça cette information papale en 1er dans ses journaux télévisés, avant l’information concernant la manifestation pour le droit à l’avortement en France….

JT du soir du 6 octobre 1979

On remarquera que dans ce journal TV , un petit reportage est consacré à la Marche pour l’avortement et la contraception libres et gratuits et en soutien de la loi Veil menacée. Mais ce reportage est complètement biaisé. Seules deux militantes de Psych et Po (« Psychanalyse et politique » décrites plus haut ) sont interviewées, et leurs réponses rendent complètement incompréhensible la manifestation puisque ces deux femmes de Psych et Po demandent le retrait de la loi (alors que la manifestation visait bien-sûr au contraire à la soutenir et la pérenniser). Le journaliste réalise une autre « interview »… et là encore il s’agit d’une femme qui n’est pas très en faveur du droit à l’avortement ! (et qui n’est bien-sûr pas une manifestante).

Manifestation femmes octobre 1979-0024
Manifestation femmes à Paris, 6 octobre 1979 pour le droit à l’avortement libre et gratuit

Mariez les curés ! La photo ci-dessous prise par Michel Calvès n’est pas audiovisuelle, mais elle donne la vraie voix des manifestantes à travers leurs pancartes (planning familial de St Etienne, Femmes noires de Toulouse, etc).

Vierge Marie…

Manifestation femmes octobre 1979
Manifestation femmes à Paris, 6 octobre 1979 pour le droit à l’avortement libre et gratuit


La mobilisation du 6 octobre 1979 à Paris est une manifestation non mixte (ce sont des organisations de femmes qui ont lancé l’appel)…. mais des hommes (très minoritaires) y participent.

homme à manif femmes droit avortement
Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979

Une militante parmi les autres

Marie-Jo Robion
Marie-Jo ROBION

Je rapporte ici les propos de Michel Calvès, l’auteur de ces photographies, au sujet de cette militante (chemise rose) au centre de cette photo ci-dessus :

"Pour la manif, un certain nombre de copines y étaient mais je n'ai pas fait de plans spéciaux sauf pour une camarade : Marie-Jo ROBION, qui était cheminote travaillant au service électrique (SES) à St Cloud, animatrice de la CFDT, je crois même qu'elle était au bureau de l'UPR de Saint Lazare, oppositionnelle à Notat, dans la mouvance animée par Claude Debons. Cette copine, dans le milieu des années 80 a été mutée sur Bordeaux. Comme dans la chanson de Goldman, elle a fait un bébé toute seule. Je ne sais plus si elle a rejoint SUD Rail après 96. Les dernières nouvelles que j'ai eu c'est qu'un cancer l'a terrassée. Ce qui est très dommage, c'est qu'à l'heure où tout traîne sur le Net, je ne trouve aucune trace d'elle. Bien sûr les réseaux sociaux n'existaient pas, mais je me souviens de son activité syndicaliste et féministe (Elle animait un des premiers groupes femmes à la SNCF). Une chouette fille."
Manifestation femmes à Paris, octobre 1979
Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979

Marie-Jo Robion est aussi sur la photo ci-dessus.

Quelques autres plans rapprochés de la Manifestation :

Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979
« Femmes de Toulouse, les Violettes vient rouge » – « Liberté s’écrit au féminin – Corrèze »
Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979
« Les Hollandaises solidaires »

Une ville qui change

Les photos de manifestations de rue un peu anciennes sont aussi l’occasion d’observer l’évolution d’une ville et de ses bâtiments.

Manifestation femmes à Paris, octobre 1979
Manifestation femmes à Paris, 6 octobre 1979 pour le droit à l’avortement libre et gratuit – « nuestro cuerpo nos pertenece » : « notre corps nous appartient »

Ci-dessus, une vue de la rue de Sèvre, à la hauteur de l’hôpital Necker en ce mois d’octobre 1979. Ci-dessous, 40 ans plus tard, le même tronçon de la rue de Sèvre, où a été construit le nouveau bâtiment de l’hôpital Necker à la place d’anciens bâtiments :

rue de Sèvre / hôpital Necker en mai 2018

A Montparnasse, on observe surtout des changements d’enseignes et de design des bus…

Manifestation femmes octobre 1979
Manifestation femmes à Paris, 6 octobre 1979 pour le droit à l’avortement libre et gratuit

La « Taverne de maître Kanter » a laissé la place à l’Hippopotamus, qui appartient d’ailleurs au même groupe financier (le groupe Flo)…

mai 2018
Manifestation femmes octobre 1979
Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979 , avec banderole Maoïste

Autre vue de Montparnasse :

Manif 6 octobre 1979
Notre corps nous appartient – Manifestation pour l’avortement libre et gratuit à Paris, 6 octobre 1979

Au même endroit, le cinéma le Bretagne est toujours là…

mai 2018
Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979

Pour finir, quelques vues du cortège :

« Nous voulons des enfant voulus »

Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979
 Manifestation pour le droit à l'avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979
Manifestation pour le droit à l’avortement libre et gratuit, 6 octobre 1979

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.