« Un tunnel pour le Reich » Film d’Anice Clément et Jacques Merlaud

La réalisatrice Anice Clément est partie en Slovénie pour découvrir d’abord, à 1 000 mètres d’altitude, sur le versant sud du massif alpin des Karawanken le site de l’un des deux camps qui composaient le Loibl Pass – le second ayant été implanté sur le versant nord du massif, côté autrichien, en Carinthie. De juin 1943 à mai 1945, plus de 1 600 déportés venant de Mauthausen, dont beaucoup de Français, y travaillèrent jusqu’à l’épuisement et percèrent de part et d’autre de la montagne un tunnel routier long de 1 542 mètres qui ouvrait aux troupes nazies une voie plus rapide vers l’Italie, l’Adriatique et les Balkans.
Anice Clément a rencontré des rescapés français du camp (Jean-René Chauvin, Jean Ivanoff, Jean Mathieu, Pierre Duverdier, Jean Messer, Jean Sauvage) et des témoins slovènes, parmi lesquels
les anciennes résistantes Zora Konic et Boja Chaffin qui apportèrent leur aide aux déportés. Utilisant leurs témoignages à tous, et des documents d’archives, et avec la collaboration d’un petit-fils de déporté au Loibl Pass, Christian Tessier, elle a réalisé un film, Un tunnel pour le Reich , qui décrit le fonctionnement du camp et du chantier, la vie des détenus et le travail inhumain qu’ils devaient fournir. Elle s’est attachée plus particulièrement à l’histoire du camp Sud, établi dans cette Slovénie occupée par les nazis à la suite de l’invasion du royaume de Yougoslavie en avril 1941.

 Anice Clément fut longtemps productrice à France Culture, il est possible de se procurer le film Un tunnel pour le Reich, d’Anice Clément et Jacques Merlaud, et/ou d’organiser une projection. Contacter Anice Clément à l’adresse suivante : 12-14 rue Laberthonnière 36170 Chazelet. Tél. 02 54 25 52 50 ou anice-clement@orange.fr
Le DVD du film (durée 1 heure), comportant un bonus de 25 minutes « 65 ans après, Roger et Henri se retrouvent… » peut être commandé à l’adresse ci-dessus (20 €, port compris).

 

2 réflexions au sujet de « « Un tunnel pour le Reich » Film d’Anice Clément et Jacques Merlaud »

  1. Bonjour
    je ne sais pas si nous parlons du même Pierre DUVERDIER , cependant celui que j »ai connu , et qui m »a raconté la même histoire, un soir de repas de Noel arrosé de riesling, ancien de la résistance , l’Alsace , vous devez savoir donc qu il habitait avec sa femme Berthe DUVERDIER au Taillan medoc , avenue de la BOETIE , 33. Aussi que par la suite il est rentrait dans le contre espionnage , qu il travaillait a l aérospatiale de Saint medard dans le 33,qu il y a fait rentré une bonne partie de sa famille et peut être des amis , Pouvez vous me confirmer son identité et me fournir une photo de lui même…

    Ccordialement

    1. Je pense qu’il faut contacter directement la réalisatrice de « Un tunnel pour le reich », Anice Clément, qui a peut-être des éléments de réponse concernant votre question sur Pierre Duverdier, puisqu’il apparaît dans son film.
      Les coordonnées d’Anice Clément apparaissent sur cette page, ci-dessus.
      Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives, vidéos, parcours de militants